Comment Savoir frapper fort et loin la balle avec le Driver - Concours de distance au golf
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de contenus et services les plus adaptés à vos centres d'intérêts.
Concours de distance au golf

Concours de distance au golf

Long Drive

Comment Savoir frapper fort et loin la balle avec le Driver



Comment savoir frapper fort et loin la balle avec le driver


De nos jours il est de plus en plus banal et normal  d’entendre parler de distances de balles réalisées avec le driver au-delà des 280, voir 300m sur le tour Européen et Américain, et de 30 à 80m de plus chez les performers que l’on nomme longdrivers, capables d’envoyer la balle de 330m à 400m, mais cela reste dans le domaine du très haut niveau qui demande des critères physiques ainsi que des compétences différentes bien au-delà et au dessus de la moyenne.

Cette visibilité du très haut niveau via les modes de médiatisation et autres modes de communication va bien évidemment influencer sur tout l’ensemble qui s’y rattache et le compose (amateurs, catégories, sexes, cultures, loisirs, compétitions ou non, institutions)etc.

Ce qui contribue également à de nombreuses sources d’inspirations,  permettant l’émergence de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies  destinées à améliorer la performance et le confort. Des équipements,  de nouveaux concepts d’enseignement qui pour la plupart sont parfois contradictoires à travers des discours de rêve avec la culture de la certitude dépassent parfois l’entendement.
Pourtant dans l’absolu, le jeu lui n’a pas changé, tout comme l’humain toujours doté des mêmes critères physique et culturels de base (une tête, deux bras, un tronc, deux jambes, deux pieds) !! Le choix est maintenant si vaste dans tout ce qui est proposé sur le marché du swing, qu’il est maintenant plus difficile de trouver le bon interlocuteur pouvant répondre simplement à l’idée de progresser et d’en améliorer le contenu, mais il n’en demeure pas moins facile de trouver le demandeur capable d’accepter  la notion de contenu et de temps au profit d’une progression objective…Cependant il serait aussi contradictoire d’être négatif au regard de toute cette visibilité  qui existe sur le marché, même si cela ressemble à un fouillis organisé dans lequel les étapes sont souvent négligées au profit du profit, il y a de quoi s’y perdre mais chacun peut y trouver son bonheur et son propre intérêt, pas facile, mais ces procédés sont indispensables.

  Accéder, Apprendre à jouer au golf est maintenant devenu aussi facile que de jouer au football, courir, danser etc. Le nombre de golfs et d’enseignants ont augmentés, offrant de nombreuses et différentes formules attractives et variées, même si le jeu, lui, reste le même, ces processus sont indispensables à l’évolution  sportive. De ce mouvement, il en résulte aussi des écarts considérables entre le jeu lui-même et les nouveaux moyens mis en œuvre pour le pratiquer, ce qui rend parfois le choix difficile tout comme la progression.
Il est vrai que l’ensemble des ces nouvelles technologies et techniques, permettent de nombreuses possibilités, mais elles ne seront pas toujours à l’origine de votre progression, elles ne vous feront pas gagner 20, 30,40 mètres comme beaucoup le prétendent et l’espère, elles ne sont qu’un moyen dont il vous faut être capable d’interpréter pour lui donner un sens…c’est surtout à  vous et à votre interlocuteur d’en définir les choix à opérer. Certes je ne vous apprends  rien, mais à 80% des joueurs pensent, souvent dans l’illusion et avec certitude  des idées reçues :  Tout comme Gagner 20,30 m en une ½ heure de cours et souvent 15 jours avant les compétitions relève de l’utopie. 
Comment répondre à ses questions non dénouées de sens, mais souvent hors sujet, alors que l’action principale simplement commence par vos capacités globales, pas au point de vu physique, mais à la construction et aux moyens à mettre en oeuvre pour vous construire un contenu. Que vous ayez un club, une raquette, une pelle, ce ne sont que  des moyens.  Comment de nos jour peut t'on prétendre avec toutes ses informations et moyens, pouvoir penser progresser en une petite demi heure au même titre que d'autres disciplines sportives  dont le temps d'apprentissage et d'entraînement est d'une heure minimum ? !!  

Le golf par défaut est un jeu d'adresse, mais il  peut être aussi une discipline sportive. Cette activité  change et évolu réellement dans son application grâce à ces nouvelles disciplines telles que la performance au driver (longdrive) , mais aussi  au pitch and putt, street golf,...offrant de nouveaux profils de joueurs et de swing. Ces nouvelles visibilités déjà existentes ne peuvent qu'inspirer joueurs , enseigntns, institutions de tous niveaux et de tous horizons.
 savoir  faire et  comment frapper fort la balle avec le driver est  accessible et à la portée de tous, peu importe le niveau, l'âge, le physique,  puisque la performance n'est qu'une conséquence et fonction de votre potentiel . Par-contre ! vouloir et prétendre gagner 20, 30, 40m sans efforts, tout comme  croire à des recettes miracles, relève souvent de l'imaginaire. 




SAVOIR COMMENT FRAPPER FORT ET LOIN LA BALLE AVEC LE DRIVER

Les drivers

Depuis quelques années, les drivers sont les maîtres du marché en termes de design, composite, performance…Ils sont devenus la vitrine du golf et le symbole absolu de l’élégance, de la vitesse, de la puissance et de la distance…Il y a de quoi s’y noyer. Quel que soit le driver et la marque ils sont tous réglementés, homologués, selon normes strictes de USGA et St-ANDEW, donc il n’y pas de driver pouvant donner plus de distance qu’un autre(avis aux amateurs des règles)
 
Le driver ! C'est la formule1 du sac de golf révélateur de performances physiques et techniques, il est le reflet total de vos capacités physiques et de votre vraie personnalité. Cependant il est parfois plus difficile de réaliser deux putts que d'envoyer la balle loin. Le driver est sans doute l'un des clubs le plus facile à jouer mais le moins utilisé y compris à l'entrainement, il permet de part sa configuration d’obtenir plus de distance que tous les autres clubs pour un swing similaire et réalisé dans le même volume. Poutant la largeur et les zones de réception des fairways facilitent les écarts et les trajectoires pour les mises en jeu au driver, d'ailleurs ces fairways  sont généralement conçus pour ce type de mise en jeu favorisant la réussite du coup sur les trous longs, ce qui n’est pas le cas pour l’attaque des greens ainsi que des par3 bien plus difficiles.
 
 Alors qu'il  est d'une importance cruciale  pour tous les parcours, le driver fait peur, mais il fascine à la fois, par son élégance racée, sa forme unique, dominante et envoûtante. Il impressionne par sa longueur, son agressivité. On ne sait jamais trop comment le prendre pour le mettre en action. Réussir un drive procure une sensation et un swing unique en son genre, par la performance en distance et du vol de la balle, mais surtout parce que le corps  s’y est totalement engagé, et sans retenue.
Le driver ne s'apprivoise pas, il se joue franc, sans se mentir ou jouer le chichi. Le driver est là pour frapper la balle forte, loin, haut, avec précision, il ne se préoccupe, n’y de votre swing, et encore moins de votre gabarit. Vous en êtes le moteur et  seul aux commandes (le manche n'est pas le moteur,  rien à voir comme beaucoup le prétende) où vous devez vous y employer physiquement et entièrement, c'est le seul instant où le rapport de force et le mental  sont au plus haut. Travaillez avec régulièrement, apprenez à le connaître, il deviendra votre arme fatale et votre allié indispensable sur tous les parcours.  

Malgré qu’il soit plus léger que le sandwedge mais beaucoup plus long…Il sera forcément beaucoup plus difficile à jouer , (1,14m contre 90cm), donc plus de contraintes et de résistance à la descente, et parfois plus d’efforts physiques. Alors que le sand ou pw étant plus court, il est donc plus facile d’aller plus vite.
Si vous vous engagez pour apprendre à savoir  comment frapper fort la balle, ce qui logiquement vous permettra d’obtenir de la distance, Il est important et voir indispensable de commencer par rencontrer un spécialiste de la discipline, ainsi qu’un club Maker pour le matériel, un véritable artisan certifié.
Il vous semblera plus facile de jouer l’ensemble de tous vos fers ce qui n'est pas forcément le cas,  le driver est plus simple puisqu'il est uniquement destiné à la longue distance et rien de plus, hélas la majorité des joueurs entretiennent souvent ses idées reçues très ancrées souvent dictées et entretenues par le monopole commercial des marques dominantes.
Savoir jouer le driver s’est d’abord en connaître tous les paramètres (plus de dix) alors que 80% n’en connaissent que deux : la vitesse et le soi disant shaft considéré comme le moteur (aie aie), souvent hors sujet, ce qui réduit considérablement votre sentiement de progression. Bien sûr que vous pouvez jouer avec un driver standard basé selon ces deux critères minimalistes, mais à 90% il est utilisé dans la même conception mentale que les fers.
 



 COMMENT SAVOIR UTILISER LE DRIVER POUR FRAPPER FORT LA BALLE

Si en quatre  années de 2010 à 2015 j’ai pu atteindre le sommet mondial de la longue distance avec le driver. Un record de 410m, une moyenne de 310m de vol de la balle, depuis maintenant deux ans j’ai reconstruit un nouveau swing en gaucher et je passe la barre des 300m au bout de trois mois de travail. Pourtant je ne mesure pas deux mètres avec 150 kg de muscles bodybuildés. Hormis la volonté et le travail, pour atteindre l’élite mondiale, mon premier objectif fût de définir mon réel profil par rapport à mes choix, Ce qui déjà est beaucoup plus facile pour construire un contenu pour construire un swing à la hauteur.

En ce qui concerne mon matériel, les normes sont exactement les même que les drivers que vous utilisés. La seule différence, c’est un artisan spécialisé que l’on nomme le club Maker qui en est en charge du montage en fonction de nombreux critères physiques et mécanique, soit plus de 10, ce que l’on appelle le sur mesure.
Ne pensez surtout pas que cela  n’appartient qu’aux joueurs de haut niveau, que c'est coûteux ce qui est encore une fois de plus, par ignorance et des idées reçues. Comment imaginer courir dans des chaussures de taille 38 lorsque l’on fait du 44 et de se persuader quelles feront l’affaire parce que c’est la marque dominante et que cette star joue avec, comment imaginer pouvoir et prétendre faire de la distance uniquement à l’image de tous avec le même driver standard pour tous, juste sur une mesure de vitesse, un simple shaft et un design tape à l’œil.
 
Maintenant Je sais comment frapper fort la balle, et ce avec n’importe quel club, ce qui est le plus important et indispensable, la performance n'est qu'une conséquence qui ne résulte que de mon potentiel physique.
 Le golf est un jeu permettant à n’importe quel sujet de piloter la balle d’un endroit à un autre et de la mettre dans un trou et rien de plus, il restera toujours un jeu codifié qui ne se préoccupera pas de votre niveau n’y de votre technique. Mais il offre une multitude de combinaisons en fonction de vos inspirations et de vos compétences. Même si depuis, avec le temps, ce jeu s’est inscrit dans des schémas plus exigeants (terrains, matériel, performances, compétitions) nécessitant pour certains une technique corporelle (ou swing) plus élaborée, pour d’autres plus globale, peu importe le niveau et le gabarit. Comme tous les jeux, s’il est indispensable d’en apprendre la base et son fondemment, votre progression dépendra simplement  du choix et de la mesure de vos capacités à vous évaluer,  de vous  positionner avec discernement et cohérence. A savoir :
Bien faire la différence et surtout de comprendre ce qu’est le jeu, une application technique, une technique, un swing. Si cela vous paraît tellement facile à la lecture, ce n’est malheureusement pas souvent le cas sur le terrain.
 Votre progression ne dépendra que de votre propre positionnement personnel et de votre façon d’opérer.

Il est facile de jouer au golf, mais de comprendre son mécanisme, cela relève d’un peu plus de réflexion, de travail, de patience et de bon sens. Soyez à la hauteur de vos compétences ainsi que de vos capacités globales. Peut être que les professionnels du golf n’ont pas toutes les clés en mains pour répondre à vos attentes, car la technique du golf ne suffira pas, mais ils seront de loin détenteurs de certaines compétences communes, que vous ne possédez pas et ne pouvez improviser. S’il est vrai que le jeu, les techniques d’application s’apprennent facilement à travers des revues, des modèles et autres discussions sans limites, le swing, lui,  ne s’improvise pas, il se construit, car il vous révélera en tant que tel dans le temps et dans vos limites  de compétences. Il n’y a pas de recettes miracles ou de compensations souvent sans intérêts et parfois destructrices.  

  La performance quelle que soit sa forme ne réside pas fort heureusement et uniquement, dans la modélisation, le morphotype, la musculation athlétique, j’en suis la preuve. Et je peux vous assurer que je l’ai expérimentée,  rien n’y est acquis et n’y garanti, avec tout ce que cela comporte. La performance, conséquence, n’est que le résultat d’une petite action de mesure et de nuance définie dans le temps, souvent très loin de vos interprétations. Pour la mettre en avant, et en valeur, elle doit s’inscrire dans  une organisation, une gestion, une connaissance pratique de votre contenu, en parallèle du golf et de ses applications techniques.  Pour ce faire, tout dépendra du sens que vous lui donnerez, à votre  façon d’être et de faire, c’est une simple question de choix, de réflexion, et d’engagement personnel pour évoluer et progresser sans limite. Pensez vous qu’en une demi heure vous aurez non seulement la capacité de comprendre et d’appliquer tous ces mécanismes, de jouer quelques balles au practice, de gagner 20, 30,40m promis grâce à une recette magique et un driver sorti de nul part !!  j'en doute...   





COMMENT SAVOIR, COMPRENDRE, ET POUVOIR UTILSER LE DRIVER POUR FRAPPER FORT LA BALLE

 Si vous voulez réellement savoir comment frapper fort, tout d’abord soyez réaliste, objectif, surtout vous-même et positif, ne vous mentez pas, le golf n’est  qu’un jeu et vous ramènera à votre propre image .Vous devez vous poser les bonnes questions…à moins que…
 Certes c’est un difficile choix et de remise en questions, que de placez son exigence dans un contenu structuré mettant à rudes épreuves vos capacités : mentales, intellectuelles et physiques, mais le détour en vaut la peine. Vous voulez progresser, évoluer en toute logique,  il n’appartient qu’à vous de choisir et d’en donner un sens. Cela commence par votre propre égo. Savoir comment  frapper fort est à la portée de tous, mais cela ne s’improvise et ne s’invente pas. Si comme beaucoup le dise le golf est un sport de toute une vie, alors prenez votre temps pour bien faire les choses.


 
COMPRENDRE LE MATERIEL QUE VOUS UTILISEZ
 
Tout d'abord réalisez la longueur de votre driver par rapport aux autres clubs que vous jouez..

 
La longueur d'un driver est d'environ 1,14m. Sa face est arrondie dont l'ouverture(le loft) par rapport à la verticale du manche varie entre 7,5° et 11°. En comparaison avec d'autres clubs de golf : le fer 3 mesure env 96 cm son loft varie entre 20 et 22°, le fer 4 mesure 95,2 cm Son loft est entre 29 et 31°...
Depuis ces 20 dernières années la longueur des clubs, la modification des lofts, la création de nouveaux clubs à considérablement augmentée, comme si d’un seul coup nous avons pris quelques centimètres en taille, c’est aussi pour des raisons commerciale que du jeu lui-même, avec la pensée que la balle ira plus loin, ce qui n’est pas clairement justifié, car pour justement obtenir de la longueur, il vous faudra obligatoirement produire beaucoup plus de vitesse (et quel type de vitesse), donc un engagement physique plus important.  Ors nous savons très bien que cette qualité de vitesse ne dépendra essentiellement que du contenu et des moyens que saurez mettre en œuvre de votre potentiel physique. Ensuite sur l’aspect mécanique et balistique, la distance aussi dépendra de l’endroit ou vous allez centrer votre balle lors du contact sur la face, bien entendu sans parler du profil du driver que vous aurez en main...

Plus votre club est long, plus il  s’éloigne de votre corps et plus il sera difficile d’être véloce pour générer de la vitesse, de l’équilibre, de l’intensité, d’être synchronisé, coordonné, rythmé et surtout précis. Si sur le Tour Européen l’ensemble des joueurs jouent avec des drivers dont la longueur ne dépasse pas les 45 inchs avec des lofts de 10 à 11°, comment pouvez-vous vous imaginer aller loin avec des drivers standards de 45, 46  lofté à 9° d’être performants. De plus à 80%, le profil du driver ne vous correspond pas, peu importe puisque le design vous à séduit et vous fera gagner 30m de frustration en plus. Une fois de plus cela n’a rien voir avec la taille (idées reçues)


 
Messieurs vous  vous demandez souvent pourquoi les femmes sont précises et parfois aussi longues. D'une part: parce que leurs drivers sont quasiment de la même longueur que celui des joueurs sur le tour, qu'actuellement le rapport de force n'est pas totalement justifié à travers l'histoire.




SAVOIR COMMENT CONNAITRE ET UTILISER LE DRIVER

 Les évaluations via les magasins, enseignes, pro shop, sont souvent très réduites au profit de la vente standard améliorée, les critères argumentaires ne se limitent qu’à la mesure de la vitesse et du soit disant shaft pouvant correspondre, qui lui en plus, est souvent sacralisé comme le moteur du driver, ce qui est très loin de la réalité et loin d'être suffisant pour connaître son vrai profil. Il y a bien d’autres paramètres(13) beaucoup plus importants. 

Même si ces actions sont minimalistes et suffisantes, elles vous seront plus chères à long terme, cependant cette globalité standard vous permet  de jouer, de rassurer votre ego, votre choix, mais certainement pas de vous donner 20, 30m en plus, ce qui relève complètement de l’utopie( garantie mais pas remboursé). Ce qui souvent vous éloigne considérablement de ce qu’est savoir comment frapper fort et de ce que doit être le profil d’un driver, c’est aussi l’une des raisons ou de nombreux golfeurs changent souvent de drivers, mais les normes, elles, ne changent pas.
Mais c’est aussi à vous qu’il appartient de pousser plus loin la réflexion de ce qu’est le globale et le sur mesure. Le Driver est unique et spécifique en son genre, c’est la vitrine du golf, d’ailleurs, il est parfois plus chère que l’ensemble des fers réunis, il ne peut pas être standardisé et considéré au même rang que les autres clubs en plus des idées reçues, il n'y a qu'un driver unique dans le sac, et 13 clubs...l'effort en vaut certainement la peine.
Un driver doit vous être comme une chaussure, sur mesure, il faut compter une  journée avec tous les paramètres qui sont indispensables, pour ensuite procédé au montage, et peu importe votre niveau puisqu’il vous correspondra, son profil sera votre profil, ce qui n’est pas le cas avec un standard  dont l’argument ne s'articulera qu' autour du shaft et de la vitesse.  Aller vite ne veut pas dire frappper fort.

Si le coût du sur mesure est plus cher, sa qualité  et son contenu en sont incomparables, et sa durée de vie sera aussi longue que le temps que vous jouerez, donc moins cher au final. . Ne pensez surtout pas que cela  n’appartient qu’aux joueurs de haut niveau ce qui est encore une fois de plus par ignorance et des idées reçues. Comment imaginer courir dans des chaussures de taille 38 lorsque l’on pointe du 44 et de se persuader quelles feront l’affaire parce que c’est la marque dominante et que cette star joue avec, comment imaginer pouvoir et prétendre faire de la distance uniquement à l’image de tous avec le même driver, le même profil juste sur une mesure de vitesse et un simple shaft et un design tape à l’œil en une demi heure chrono?!! 
 

Parlons de l’application technique spécifique avec le driver que vous savez déjà et même le swing

Elle sera différente des autres clubs, en raison du profil et de sa longueur la plus importante. Le positionnement de la balle entre les deux pieds sera placé dans le prolongement du pied gauche (talon). La position du corps sera aussi modifiée ainsi que la position des mains par rapport à la balle et de l'angle du shaft par rapport au sol.  Non seulement  la balle doit aller loin mais aussi décoller et prendre beaucoup de hauteur.
L'angle d'attaque doit être positif et remontant vers la balle, celui du décollage doit se situer entre 11 et 14° ...Là je ne vous apprends absolument rien, c’est l’argument commun, rationnel, vrai, de base souvent, modélisé, facile à comprendre et si difficile à exploité par rapport aux autres clubs avec sur le gâteau le grip que l’on rabâche constamment en guise de sécurité.
 
Mais pour le swing !! Faut t’il rester sur une modélisation passive et se limiter à une géométrie du club pendant une demi heure, avec souvent des arguments et des termes incompréhensibles. Ou en tenant un peu plus compte de l'objectif et de l'importance de sa spécificité,  prendre au moins 1h30 , pour s'employer et utiliser d’autres termes dont les racines, le langage, les références, les associations ont des résonnances physiques, sportives, intellectuelles, faisant partie de votre patrimoine culturel  de ce que vous savez, et pouvez déjà faire, même s’ils n’ont  parfois aucun lien avec le golf ce qui de loin contribuera à plus de logique. Par-contre cela implique un investissement de votre part plus long  avec la capacité de vous évaluez en tant que tel, c’est juste une question de choix, de positionnement, et de contenu.        



COMMENT SAVOIR  UTILISER LE DRIVER ET LE SWING POUR FRAPPER SAVOIR FRAPPER FORT LA BALLE

L'application spécifique de base
 
En mode driving attitude:
 
 Vous savez que sur le parcours vous aurez au moins une dizaine de mises en jeu franches avec le driver, ce qui est très peu comparé à l’utilisation des fers. Normalement seule la distance et la précision avec une marge d’erreur (ce que vous oubliez souvent dans votre analyse et projection mentale) comptent pour vous aider dans certains cas. Ce qui veut dire qu'il vous faudra choisir, en fonction de vos capacités et de votre contenu, si vous augmentez ou non votre rythme, votre force, votre intensité et tonicité pour développer de la vitesse (dans le bon sens bien sûr). Cela  dépendra aussi de vos objectifs liés au jeu.
 A différence, avec les fers, vous jouez la plupart du temps sur un angle d'attaque descendant et parfois tangentiel au contact de la balle, qui elle, sera souvent placée au milieu des deux pieds pour les fers courts et moyens, et très légèrement vers la gauche pour les plus longs, vos mains seront souvent placées au dessus et parfois en avant de la balle.
Pour le swing, le rythme, le tempo, la vitesse sera dans la même intensité. De plus vous avez ancré un rythme, une routine, une position, une périphérie visuelle, un comportement linéaire souvent difficile à dissocier du driver. Ce qui explique aussi ce manque de discernement et reflex  lors de l’utilisation du driver. Il n’y a pas de prise de conscience de l’attitude à prendre (hormis la position technique) avec le driver. De toute évidence, la distance, vous l’obtiendrez souvent dans le même volume que vous avez pour l’utilisation des fers. Cette transition des fers, putters au driver engendre une confusion mentale et corporelle, qui se traduira souvent par un swing très aléatoire et souvent faible, nourri de compensations, mais cela est dû aussi à un manque de connaissances et de pratique spécifique et régulière. Il est difficile de jouer  le driver dont le swing est spécifique et différent des autres,  ce manque de pratique et connaissances vous maintient par défaut dans la même conception que celui des fers.
Nombreux sont les joueurs qui espèrent obtenir de la distance et précision dans ce même schéma mental juste à travers un cours d’une demi heure sans  même  douter une seconde de leur propre capacité et connaissance de cette  spécificité qu’est le swing au driver. Et malheureusement le joueur ne retient que l’idée de jouer en remontant le club par défaut sans en connaitre le vrai fondement et la nature.
 
Contrairement aux fers, le driver est le sujet majeur de toutes les discussions avant, après le parcours et compétitions car il est le seul club associé spécifiquement à la performance physique technique de la distance, véritable fantasmes pour beaucoup chez les hommes et comparaisons physiques pures. Il est votre propre reflet (encore faut t’il en avoir les capacités) même si le jeu, lui, ne s’en préoccupe pas.
Unique en son genre, ceci explique les difficultés rencontrées pour l'utiliser, se l'approprier, lui mettre les bons termes et les bonnes applications.
Si de nos jours la moyenne de distance au driver chez les hommes est d’environ 230m, sachez messieurs que l’ensemble des femmes jouent avec un driver aussi long que les joueurs masculins du tour européen soit 43,44 inchs, alors si vous pensez encore que plus le club est long vous irez plus loin, que si vous mesurez 2m vous irez plus loin, que vous êtes bodybuildé plus vous irez loin…aie aie aie. Ceci explique aussi pourquoi vous sentez mieux  et allez plus loin avec le bois3, c’est tout simplement parce qu’il est plus court. . Le driver semble trop difficile à jouer pour diverses raisons que souvent l'on s'invente, alors qu'il est certainement le club le plus facile à jouer, car l’engagement est total. L’objectif principal doit être e savoir comment frapper fort avec, la distance n’est qu’une conséquence.     


 Le driver est le club le plus long, le plus léger mais le plus lourd au niveau du swing et de la contrainte qu'il impose : l'angle d'attaque doit être positif et remontant, la balle est haute sur tee, elle est placée sur le côté gauche (intérieur talon) afin d'obtenir un angle de décollage de 10 à 14° ce qui modifie aussi la position à l'adresse. Ce club (le seul) demande plus de vitesse à générer, plus d'équilibre dynamique, plus d'engagement physique si vous voulez faire de la longue distance, vous le savez quasiment par cœur
Mais qu’il est difficile d’en sortir une réponse claire et simple du procédé et de l’action à mener. 



COMMENT SAVOIR UTILISER L'APPLICATION TECHNIQUE AVEC LE DRIVER


 Le driver est le club le plus long, le plus léger mais le plus lourd au niveau du swing et de la contrainte qu'il impose : l'angle d'attaque doit être positif et remontant, la balle est haute sur tee, elle est placée sur le côté gauche (intérieur talon) afin d'obtenir un angle de décollage de 10 à 14° ce qui modifie aussi la position à l'adresse. Ce club (le seul) demande plus de vitesse à générer, plus d'équilibre et dynamique, plus d'engagement physique si vous voulez faire de la longue distance, vous le savez quasiment par cœur
Mais qu’il est difficile d’en sortir une réponse claire et surtout logique du procédé et de l’action à mener.

 

 Même si malgré tout, il vous arrive parfois dans un moment  inattendu (souvent lorsque le score n'a plus d'importance) que l'on joue le drive l'année !!  La balle vole loin avec en plus  le roulement !! Pourquoi ! ?? INEXPLICABLE ? Parfois 20m de plus: Il vous a procuré une sensation incroyable, de vitesse, de force, etc mais souvent irréalisable et inexplicable...
La réponse est simple : Vous êtes seulement capable de frapper fort la balle, ce qui ne veut pas dire que vous savez comment la frapper fort. Cette sensation n’est qu’un simple état qui relève d’une information émise par le corps. Pour l’exploiter, l’expliquer encore faut l’avoir configurée par un travail faisant appel à l’activation de ses propres connaissances, liée à la motricité, et aux activités physiques de bases, ce qui n’est pas le cas pour 80% des pratiquants. La réponse se traduit souvent par un état de relâchement ou d’un lâcher prise inconscient, mais quels en sont les facteurs déclencheurs ? Sont t’ils de nature Internes ou externes ?

 

DRIVERS vs FERS
 
L’utilisation des fers, vous permet d'ajuster des distances intermédiaires, pour approcher et jouer le green (et mettre la balle sur le green), le rythme restera sensiblement le même, avec un comportement plutôt relâché et  tonique. En fonction des distances restantes à réaliser, vous utiliserez le club avec le loft correspondant. Votre attitude et votre conception mentale, seront plutôt orientées vers la gestion des distances et de la trajectoire de la balle. Vous jouez dans un même volume d'intensité et de rythme, car vous l’avez déjà prédéfini avec précision. Ce qui ne peut être le cas avec le driver.


Jouer une balle au fer,  avec l'intention de la piloter tant sur la hauteur, la trajectoire, l'effet, la distance en vue de se rapprocher, ou de la poser sur le green avec certainement plus de réussite et de précision, est sans aucun doute plus difficile à réaliser qu’une mise en jeu avec le driver, c’est une performance qui relève autant de l'adresse que du physique à employer, d’une part parce qu’il y beaucoup plus de paramètres à gérer, sans compter les obstacles. La principale erreur récurrente que vous faites avec le driver, c’est de penser que vous êtes capable de l’utiliser au même titre et la même conception mentale que vos fers.
Le swing auquel vous vous employez avec le driver est souvent incohérent et hors sujet même si vous en connaissez toute l’application technique et l’idée de le jouer en remontant.  



CONNAITRE L'APPLICATION TECHNIQUE AVEC LE DRIVER POUR CONSTRUIRE LE SWING QUI CORRESPOND

Ce que vous entendez et connaissez quasiment par coeur

 

LA POSITION AU DEPART AVEC LE DRIVER OU APPLICATION TECHNIQUE AVEC LE DRIVER. 

Vous allez devoir au niveau de la position des pieds, les écarter plus que les fers, c'est à dire un peu plus large que les épaules.
Au niveau des jambes, comme le club est plus long, les genoux seront légèrement fléchis. Le buste s'inclinera vers l'avant dans le même volume que le bassin (attention ne cambrez pas le dos volontairement). Les bras,  les mains sont relâchés mais toniques. Le grip est tenu de façon souple et ferme à la fois dans les doigts; les poignets sont totalement relâchés. Le poids du corps et bien réparti   50/50 sur les jambes et équilibré au milieu des deux pieds...

 

 vous pouvez également dans votre position,  légèrement élever l’épaule gauche et la hanche gauche, (inclinaison latérale) les choix sont partagés et discutables…

 C'est le club le plus long, donc il faut vous organiser pour qu'il puisse être le mieux placé possible, afin de favoriser vos disponibilités physiques, car vous allez devoir vous engager de façon beaucoup plus physique et tonique. Vous allez devoir produire de la vitesse avec une certaine intensité.

L'objectif est de frapper la balle en venant de l'arrière, par l'ensemble de tout le corps comme un bloc.
L 'action principale du corps au driving,  est d'accélérer au maximum la vitesse des bras  des poignets  des mains totalement relâchés pour claquer la balle très fort. Dans le sens où lors de l’action le club remonte vers la balle. 
Mais cela ne veut pas dire que cette application puisse vous convenir, ou vous procurer de la distance, vitesse et autres...Pour l'instant c'est une technique qui semble être la plus appropriée pour une telle action dont vous pouvez vous inspirer. Cependant la construction du swing qui en découle doit vous être entièrement personnelle.



Il est important et surtout indispensable de connaitre ce qu'est une application technique des différentes situations liées au jeu. Il vous appartient également d'en choisir le mode de swing qui vous paraîtra le plus pertinent et le plus adapté à votre propre schéma. Pensez vous qu'à travers ces différentes applications techniques vous mettrez le même swing pour toutes ?  observez, analysez, expérimentez, finalisez, adoptez.

Application FER



Application technique bunker


Application green


Application approches etc...


Pour ce nous allons survoler l'ensemble e l'activité physique et motrice...



COMMENT CONNAITRE ET MIEUX UTILISER SON CORPS POUR CONSTRUIRE UN SWING 

 
ACTION - REACTION - VITESSE - SINERGIE - ACCELERATION - INFLUX - DEPLACEMENT - AMPLITUDE 

LES ZONES ACTIVES DU CORPS POUR PRODUIRE DE LA VITESSE

Il faut produire un minimum de vitesse pour frapper fort dans la balle et obtenir de la distance....
 
La vitesse ne peut être efficace, que si vous la contrôlée sous différentes formes. La vitesse doit être mesurable dans le temps (chrono) mais aussi dans son efficacité et sa précision. La vitesse résulte d’une énergie concentrée, à la fois consciente et inconsciente, dont il est indispensable de comprendre l’origine afin de mieux la contrôler. C’est pourquoi il est indispensable de synchroniser et d’équilibrer au mieux les éléments et les facteurs déterminant le déclenchement des actions du corps, ceci zone par zone.

Nous allons tout d’abord commencer par définir l’ensemble du corps qui est le principal acteur. Bien entendu, tout part de la tête qui en est aux commandes : plus l’on s’en éloigne, plus il est difficile de contrôler, et de synchroniser en temps réel et dans l’espace, l’ensemble de ses mouvements. Mais il existe une multitude d’exercices simples pour justement progresser sans cesse, quel que soit son niveau et son âge sans aucun rapport avec le golf.
Tout votre travail sera basé à partir d’un constat logique, il suffit de prendre conscience de ce que l’on sait déjà faire au  quotidien, en terme de vitesse, quelle que soit sa forme et son utilité,  et d’aller à son origine qui la provoque, en utilisant les termes qui s'y emploient.
Il vous faudra aussi au niveau mental être très rigoureux dans la détermination de vos objectifs intentionnels liés à la réussite des éléments principaux mis en action. 
Tout d'abord avant de commencer, définissez en premier lieu ce qu'est par définition la vitesse ainsi que ses grands principes, cela vous fera gagner un temps précieux et un premier contenu riche et cohérent. Savoir jouer au golf ne suffit pas pour progresser, surtout si vous rechercher de la distance...

CONNAITRE ET UTILISER SON CORPS:

Il n'y a pas d'âge pour savoir comment frapper fort dans la balle, tout cela réside dans la connaissance et l'utilisation de son potentiel physique. Frapper fort est un engagement et une expression corporelle maîtrisée, la performance une conséquence et une limite propre à chacun en fonction de ses choix et critères sportifs ou non. Frapper fort avec le driver est un moyen que l'on choisi ou pas.
Donc savoir comment frapper fort, est une technique corporelle qui s'apprend comme n'importe quelles  autres techniques de jeu, cette technique n’est pas propre au jeu de golf, elle fait appel et s’inscrit constamment dans toutes vos activités sportives ou non. Il vous suffit tout simplement de les réactualiser puis de les positionner.
Non seulement vous augmenterez vos performances, c’est certain, mais vous améliorerez  aussi votre condition physique (souplesse, tonicité, réactivité, repérage dans l'espace, sensations, gestion de l'effort...) 


SOUPLESSE - ETIREMENTS - FLEXION - EXTENSION - COURBER - INCLINER - REDRESSER - ELEVER - PENCHER


ANALYSE DU CORPS EN MOUVEMENT:
 
Maitriser le driver commence par l'action corporelle dans tous ses états. Commençons par le tout début au niveau de la posture:
Cette contrainte liée à la configuration du club vous oblige à associer les deux mains,  mais aussi tout le côté gauche comme le côté droit, certains sports le font comme la pratique du tennis même si la balle est en mouvement pour plus de contact, de force, de poids etc. Mais vous pouvez jouer le club tout comme la raquette, d'une seule main. La difficulté sera d'associer les différentes zones articulaires et musculaires afin d'obtenir une coordination gestuelle harmonieuse et peu traumatisante.
Comment faire ? Comment identifier, ressentir, répéter, etc., car cette position de départ statique vous oblige à mettre rapidement tout le corps en mouvement pour deux actions différentes.
Et là l'importance des termes que vous donnerez pour s'exécuter auront une résonance destructrice s'ils sont mal interprétés..."tourner", "armer", "traverser" etc...N'oubliez pas aussi que le langage anglo-phone n'à aucune résonnance culturel et maternel (sauf bien sûr si dans vos gênes vous avez de ses origines et cultures). Avez vous déjà utilisé forward, back swing lors de votre parcours sportif scolaire français, alors comment pouvez vous lui donner une simple référence à ce que vous savez déjà faire, pour l'interpréter, l'ancrer et lui donner un contenu cohérent.  Que représente le terme back swing que l'on peut traduire par prise d'élan, certes, mais quel en est sont contenu, comment le paramètré? . On peut prétendre ne pas se poser de questions lors de son swing, oui mais à quel niveau de maîtrise ?  ect

 



CONSTRUISEZ VOTRE VITESSE DE SWING AU DRIVER:

Améliorez, renforcez, synchronisez  votre vitesse d’exécution, de déplacement, de réaction par des exercices simples et réguliers.
La vitesse ne peut être efficace que si vous la contrôlez sous différentes formes.
La vitesse doit être mesurable dans le temps (chrono) mais aussi dans son efficacité et  sa précision. C’est pourquoi il est indispensable de synchroniser  et d’équilibrer au mieux les éléments et facteurs déterminant  le déclenchement des exercices, ceci  zone par zone. Nous allons tout d’abord commencer par définir l’ensemble du corps le principal acteur par zones que nous appellerons :

 

 
Zone1 la tête, les yeux (regard), les épaules, les bras, les mains
 
Bien entendu, tout part de la tête qui est aux commandes : plus l’on s’en éloigne, plus il est difficile de contrôler et de synchroniser, en temps réel et dans l’espace environant  l’ensemble de ses mouvements. Mais il existe une multitude d’exercices simples pour justement progresser sans cesse quel que soit son niveau.
 
Zone 2 : le buste, les hanches.
 

Zone 3 : Les jambes, les pieds
 

A partir d’un constat, il suffit de prendre conscience de ce que l’on sait déjà faire au  quotidien, en terme de vitesse, quelle que soit sa forme et son utilité et d’aller à son origine qui la provoque.
Par exemple : Il vous est déjà arrivé de rattraper par réflexe un verre qui tombe ou d’éviter un objet, un obstacle ; tout cela en un temps record faisant appel à tous vos sens innés ; inconsciemment, vous avez augmenté votre vitesse d’exécution, de déplacement, de coordination …afin de réussir à faire face à la situation telle qu’elle se présentait…
Là, je ne vous apprends rien, mais simplement vous faire prendre conscience qu’il est  facile d’améliorer certains paramètres indispensables pour envoyer la balle loin avec le driver en utilisant ce que vous savez déjà faire, votre potentiel, par des exercices simples…
La vitesse résulte d’une énergie concentrée, à la fois consciente et inconsciente, dont il est indispensable de comprendre  l’origine afin de la mieux contrôler. Il n’est pas possible d’en récolter les fruits à court terme par des potions magiques…ETC…
C’est pourquoi la démarche s’étend sur du le long terme et s’articule sur les connaissances, les expérimentations permettant à chacun d’y trouver son propre intérêt.
Donc, de développer par thèmes avec parties analytiques, techniques, physiques, expérimentales, des vidéos et commentaires, des rassemblements sur site,… 
Mais avant tout,  commençer  par prendre quelques informations utiles concernant la définition de la vitesse et comment l’obtenir  pour l’optimiser.
 
 
 


Pages 1 2
 Recherche
 Liens
 Traductions du site
 Menu